Taux stables en Ile-de-France

30 juin 2017

Taux stables en Ile-de-France

Les banques ont une fois de plus transmis en juin des grilles sans réel changement en région Ile-de-France, selon les barèmes transmis au cours du mois par les banques partenaires d’Emprunt-Direct.com. Dans un contexte de moindre tension sur les marchés de taux, les banques partenaires ont peu fait évoluer leurs grilles de crédit immobilier. 

La bonne tenue de l’activité en début d’année a permis aux banques d’atteindre leurs objectifs commerciaux sur cette période et les a incitées à ne pas stimuler la demande par des baisses de taux. Elles ont ainsi pu, par cette absence d’offensive commerciale majeure, conforter leurs marges sur la distribution de crédit à l’habitat. 

Les établissements ont toutefois procédé, dans leurs barèmes, à quelques ajustements dont l’amplitude est de l’ordre de 5 points de base. Mais ces légers mouvements ont un impact relatif sur la mensualité.

« Les banques n’ont que peu fait évoluer leurs grilles en région Ile-de-France. Cette relative atonie n’est toutefois pas propre au territoire, ayant été observée dans de nombreuses régions. Les banques restent dans une position d’attentisme, et ce en dépit d’une moindre activité sur le marché du crédit par rapport au fort début d’année », souligne Alban Lacondemine, président d’Emprunt Direct.

« Le marché du crédit immobilier francilien aura connu un début d’année atypique, avec une forte activité observée dans le courant du premier trimestre, suivie d’une accalmie. Ceci a eu un impact sur la politique adoptée par les banques en matière de taux. Les établissements bancaires ont en effet, suite à un bon début d’année, adopté une posture moins agressive que lors des précédents exercices. La deuxième partie du semestre s’est, après une hausse des taux, traduite par une stabilisation de ces derniers. Les banques, avant l’été, opèrent généralement moins de mouvements au sein de leurs grilles. C’est également le cas cette année. Si les conditions de marché restaient inchangées durant l’été, les établissements pourraient appliquer des décotes pour stimuler la demande à la rentrée », a-t-il ajouté. 

© 2018 Emprunt Direct - Réalisation IMVE