Stabilisation des taux de crédit immobilier en Occitanie

30 décembre 2016

Stabilisation des taux de crédit immobilier en Occitanie

Les taux de crédit immobilier se sont stabilisés ce mois-ci en Occitanie, au regard des barèmes communiqués tout au long du mois de décembre par les établissements financiers partenaires d’Emprunt Direct.  

Après avoir procédé à une hausse des taux fin novembre suite aux fortes variations enregistrées sur les marchés obligataires après l’élection de Donald Trump, les banques ont temporisé dans la quasi-totalité des régions, dont l’Occitanie.

Sur un mois, les banques n’ont, de ce fait, quasiment pas fait évoluer leurs barèmes, si l’on excepte quelques rares mouvements de l’ordre de 5 points de base. Il n’en reste pas moins que les taux demeurent, sur un an, très nettement orientés à la baisse, avec des replis qui se sont échelonnés de 55 à 90 points de base. 

A Perpignan, Montpellier ou Toulouse, les taux sont ainsi très nettement en repli sur un an, provoquant des économies substantielles pour l’emprunteur. Un ménage disposant d’un très bon dossier peut désormais prétendre, pour un prêt à 25 ans, à un taux de 1.65%, contre 2.55% en décembre 2015, soit une baisse de 90 points de base. Sur la base d’un prêt de 200.000 euros, la mensualité est de ce fait en nette baisse : ledit ménage économisera 88 euros par mois (mensualité de 814 euros par mois en 2016 contre 902 euros en 2015), soit une économie de l’ordre de 26.470 euros sur le coût du crédit.

« Les taux se sont stabilisés au terme de ce deuxième temps fort habitat » souligne Alban Lacondemine, président d’Emprunt Direct. « Après un mois de novembre marqué par de substantielles hausses de taux, les banques ont, en fin de période, cédé à l’attentisme. L’année 2016, qui aura été marquée par une production record de crédit immobilier, s’achève au final sur une stabilisation des grilles bancaires, avant une année 2017 qui s’annonce plus incertaine en termes d’évolution du coût du crédit » a-t-indiqué. 

© 2018 Emprunt Direct - Réalisation IMVE