Quatrième mois de forte baisse des taux de crédit

04 mai 2016

Quatrième mois de forte baisse des taux de crédit

Les taux de crédit immobilier n’ont pas changé d’un iota la cadence du mouvement baissier initié en février : les taux de crédit immobilier ont de nouveau fortement reculé en mai, selon les premiers barèmes communiqués par les établissements bancaires partenaires d’Emprunt Direct.

Les taux avaient recule? de 20 points de base en février, jusqu’à 15 points de base en mars, et de 5 à 10 points de base en avril. Ils refluent encore de 15 à 20 points de base en mai. Au final, sur 4 mois, les baisses atteignent, pour les meilleurs dossiers de 50 à 65 points de base par rapport à janvier.

On notera toutefois des mouvements parfois plus limités pour les dossiers de qualité supérieure. Les meilleurs dossiers sur 10 ans peuvent désormais accéder à des taux de 0.9%, soit une baisse de 10 points de base par rapport à avril. Mais les durées longues enregistrent, elles, des baisses bien plus conséquentes. C’est sur les maturités de 15 et 20 ans que se concentrent en effet les plus forts reculs, avec des baisses de 20 points de base pour les trés bons dossiers à 20 ans, et même de 25 points de base pour les meilleurs dossiers à 25 ans. Ce repli significatif des taux sur cette maturité peut s’expliquer par une concurrence plus intense entre partenaires opérant sur cette durée, lesquels sont effet plus nombreux ces derniers mois.

Les baisses les plus conséquentes ont été observées sur les trés bons et excellents dossiers. Les bons dossiers font l’objet de baisses plus limitées, de l’ordre de 5 à 10 points de base. Voire ne bougent pas. Ainsi, un emprunteur disposant d’un bon dossier à 10 ans peut prétendre, comme en mai, à un taux de 1.5%.

« Les propos de Mario Draghi lors de la derniére réunion de politique monétaire de la BCE n’ont pas produit en avril les mêmes effets que ceux consécutifs qu’il avait tenus en mars. Pour autant, les banques sont plus que jamais reparties à l’offensive en matiére de taux.» déclare Alban Lacondemine, président d'Emprunt Direct. « La politique menée par la Banque Centrale Européenne et les récentes déclarations de Mario Draghi tendent à encourager les banques à prêter à des taux bien inférieurs à ceux pratiqués en début d’année. La pression concurrentielle entre établissements joue à plein, et tire une fois de plus les taux vers le bas, sur quasiment l’ensemble des grilles» indique-t-il.

© 2018 Emprunt Direct - Réalisation IMVE