La BCE opte pour le statu quo

12 janvier 2012

La BCE opte pour le statu quo

La Banque Centrale Européenne a maintenu ses taux directeurs inchangés, au terme de la réunion du conseil des gouverneurs. Les taux restent ainsi à 1%, un niveau qui reste accommodant et qui vise à favoriser une hypothétique reprise en zone euro.

La Banque Centrale Européenne a maintenu ses taux directeurs inchangés, au terme de la réunion du conseil des gouverneurs. Les taux restent ainsi à 1%, un niveau qui reste accommodant et qui vise à favoriser une hypothétique reprise en zone euro. A l’occasion de son discours, consécutif à l’annonce de la décision, le président de la BCE a éclairci plusieurs points, qui ont eu un impact sur les taux de l’OAT, dont dépendent en partie les barèmes de crédit immobilier fixe.

Mario Draghi a notamment estimé que la première opération de refinancement à trois ans de l'institution avait été un succès, évitant une "congestion majeure pour notre système bancaire". Cette opération contribue, selon lui, « à l'amélioration de la situation du financement des banques », permettant de soutenir « les conditions du financement et la confiance ».

Les levées de fonds réussies de l’Italie et de l’Espagne jeudi matin tendent à accréditer l’idée que les banques ont utilisé ces fonds pour les réinvestir en dette d’Etat, ce qui permet à court terme de détendre les rendements des obligations souveraines. Les taux de l’OAT sont ainsi revenus à proximité des 3%, alors qu’ils s’élevaient à près de 3.50% début décembre et qu’ils flirtaient avec les 4% à la mi-novembre.

« A court terme, sur le front des barèmes de prêt immobilier, la pression serait donc, contre toute attente, plutôt baissière » pense Alban Lacondemine, président d’Emprunt Direct. « Pour autant, les banques, soucieuses de préserver leurs marges, n’ont pas répercuté ce mouvement, qui, de surcroit, est encore très récent. On notera toutefois que plusieurs établissements, dont les taux se situaient hors-marché, ont ainsi baissé leurs grilles tarifaires au début du mois de janvier, ce tend à confirmer que la stratégie des établissements bancaires est loin d’être arrêtée » conclut-il.

© 2018 Emprunt Direct - Réalisation IMVE