Auvergne Rhône-Alpes : les taux de crédit immobilier remontent

31 janvier 2017

Auvergne Rhône-Alpes : les taux de crédit immobilier remontent

Après un mois de décembre marqué par une certaine stabilisation des taux de crédit immobilier, ces derniers ont de nouveau repris leur marche haussière en Auvergne Rhône- Alpes en janvier. 

Les banques de la région ont en effet opté, tout au long de ce mois, pour un relèvement graduel de leurs grilles de crédit à l’habitat. Ce mouvement c’est ainsi traduit par une augmentation de 5 à 10 points de base des taux de crédit immobilier dans la région.

Pour un prêt sur 10 ans, l’ensemble des emprunteurs se sont ainsi vus appliquer des taux de crédit immobilier rehaussés de l'ordre de 10 points de base pour l'ensemble des emprunteurs. De même, sur 15 ans, le titulaire d’un bon dossier pourra prétendre à un taux de 1,45%, en hausse de 10 points de base par rapport aux taux appliqués dans le courant du mois de décembre. 

Cette nouvelle donne a en tout cas eu un impact haussier sur les mensualités de prêt pour un
emprunteur basé à Lyon, Grenoble, Clermont-Ferrand, et Saint-Etienne. Sur 15 ans, un
ménage disposant d’un bon dossier bénéficie en janvier d’un taux de 1.45%, contre 1,35% il y a
un mois. Pour un prêt de 200.000 euros, ceci représente une hausse de la mensualité de 9
euros (1 237 euros par mois en janvier 2017 contre 1 228 euros en décembre 2016). Ce qui
génère, au total, un renchérissement de l’ordre de 1 613 euros du coût total du crédit.

Ce mouvement trouve son explication dans le rehaussement des anticipations d’inflation et de
croissance en zone euro. « La forte hausse des taux observée sur les marchés obligataires
depuis quelques jours incite les établissements à la prudence, et à répercuter en partie cette
augmentation sur le segment des taux de crédit à l’habitat, ce qui tend à affaiblir le pouvoir
d’achat immobilier. La tendance observée sur ce segment en janvier devrait se prolonger en
février, le scénario d’une hausse graduelle des taux n’étant plus l’unique scénario sur la table.
Si une hausse reste pour l’heure notre scénario central, un emballement haussier des taux
d’intérêt n’est toutefois plus à exclure » souligne Alban Lacondemine, président d’Emprunt
Direct.

© 2018 Emprunt Direct - Réalisation IMVE