les taux d'emprunt restent soumis à la situation de bilan des banques

04 novembre 2011

les taux d'emprunt restent soumis à la situation de bilan des banques

La baisse du taux d'intérêt directeur de la BCE (de 1,5% à 1,25%) annoncée hier par le nouveau Président de la BCE, Mario Draghi, ne devrait avoir que peu d'impact sur l'économie réelle, soulignent aujourd'hui les économistes.

La baisse du taux d'intérêt directeur de la BCE (de 1,5% à 1,25%) annoncée hier par le nouveau Président de la BCE, Mario Draghi, ne devrait avoir que peu d'impact sur l'économie réelle, soulignent aujourd'hui les économistes. Même constat au niveau des emprunts immobiliers aux particuliers puisque le contexte reste très tendu pour le bilan des banques.

Pour Alban Lacondemine, Président du courtier Emprunt Direct, cette décision pourrait d'ailleurs n'avoir que peu d'impact dans l'immédiat sur l'OAT, et donc sur le marché immobilier. Le rendement de l'OAT 10 ans, qui sert de référence aux banques pour fixer leurs taux de crédits immobiliers, est même remonté hier à 3,23% contre 3% jeudi. "Malgré cette hausse, les banques pourraient s'avérer prudentes dans tout mouvement sur les taux de crédit immobilier, alors que certaines d'entre elles s'apprêtent à initier un important processus de recapitalisation", analyse Alban Lacondemine.
 

Suite sur boursier.com

© 2018 Emprunt Direct - Réalisation IMVE