Une quasi stabilité des taux en Île-de-France

31 mai 2021

Une quasi stabilité des taux en Île-de-France

Les taux de cre?dit immobilier n’ont pas bouge? en mai en re?gion I?le-de-France, comme en attestent les bare?mes communique?s tout au long de ce mois par les institutions financie?res partenaires d’Emprunt-direct.com.

Apre?s un mois d’avril durant lequel les banques les plus proactives en matie?re commerciale avaient re?ajuste? a? la baisse leurs taux, ces dernie?res ont, en mai, opte? pour la stabilite?, quand d’autres ont le?ge?rement releve? une partie de leurs grilles.

Une part des e?tablissements souhaite toujours capter de nouveaux clients en ce printemps de l’immobilier. Ils se donnent toujours un certain nombre d’objectifs et de la?, demeurent toujours attentifs au profil des me?nages candidats a? l’emprunt. Ils restent, de fait, prudents et se?lectifs. Pour certains profils, les taux ont tendance a? remonter. D'importantes de?cotes peuvent a? l’inverse e?tre consenties a? destination des meilleurs dossiers, notamment des me?nages disposant d‘excellentes perspectives d’un point de vue professionnel. Un e?cart de taux de plus en plus grand entre excellents et bons dossiers peut ainsi e?tre observe?.

Baromètre Île-de-France – Mai 2021

« Certains e?tablissements se veulent volontaristes apre?s une anne?e 2020 marque?e par la crise sanitaire, et ne souhaitent pas prendre de retard de production en 2021. C’est chez ces derniers que l’on n’observe, pour l’heure, pas de hausse. Pour les autres, les rele?vements sont limite?s. Les banques ont choisi jusqu’ici de laisser leurs taux a? des niveaux tre?s bas, me?me si ceci peut quelque peu affecter leurs marges. Mais il n’y a de?sormais plus de doute : les tensions observe?es sur les marche?s, avec le retour des taux de l’OAT 10 ans a? proximite? des 0,15%-0,30%, aura, a? terme, des conse?quences sur le marche? du cre?dit », indique Alban Lacondemine, pre?sident fondateur d’Emprunt Direct.

« Pour les projets des emprunteurs les plus modestes, ceci pourrait avoir des re?percussions ne?gatives. D’autant qu’ils avaient de?ja? pa?ti du changement de nature de la re?gle e?mise par le Haut Conseil de stabilite? financie?re (HCSF), de nature a? contraindre un peu plus l’octroi de cre?dit... La remonte?e des taux pourrait se traduire par l’exclusion du marche? du cre?dit des me?nages les plus fragiles », ajoute-t-il.

© 2021 Emprunt Direct - Réalisation IMVE