Peu de mouvements de taux en mars

23 mars 2018

Peu de mouvements de taux en mars

Les barèmes communiqués en mars par les banques partenaires d’Emprunt-direct.com ont peu évolué en Auvergne-Rhône-Alpes. Les établissements présents dans la région n’ont procédé qu’à de très rares mouvements baissiers d’une amplitude somme toute limitée, de l’ordre de 5 points de base. 

Les banques restent de fait dans une position attentiste, alors même qu’elles entrent ce mois-ci dans le premier temps fort habitat, qui marque traditionnellement le début de l’année immobilière. Dans un contexte concurrentiel toujours dense entre les grands réseaux bancaires, on observe, durant ce mois de mars, l’application de quelques décotes réalisées par certaines banques à l’occasion des divers salons de l’immobilier. 

Baromètre Auvergne-Rhône-Alpes mars 2018

Cette stabilité des taux est somme toute logique après l’accalmie constatée ces derniers jours sur les marchés obligataires. La tension observée jusqu’à la mi-février ne s’est finalement pas traduite par une quelconque hausse des taux sur le segment du crédit à l’habitat.

Les banques, qui ont conservé des objectifs assez élevés pour 2018, ont, pour un grand nombre d’entre elles, maintenu des objectifs de production élevés pour l’année en cours. Aussi, les établissements bancaires font des efforts sur leurs marges, et gardent des taux relativement attractifs pour stimuler la production.

« La demande évolue toujours dans de bas étiages depuis la mi-2017. Les banques tentent de la susciter en offrant quelques décotes lors d’évènements ponctuels. Mais les premiers chiffres de la production n’ont pas montré de net rebond malgré des conditions toujours favorables en matière de taux», souligne Alban Lacondemine, président fondateur d’Emprunt Direct.

« Le pouvoir d’achat de certains ménages est touché de plein fouet par l’augmentation des prix de l’immobilier ; et les nouvelles règles en matière de PTZ conjuguées à la suppression de l’APL accession poussent, une partie des primo-accédants ou des personnes aux revenus les plus modestes, à l’abandon les projets d’acquisition », conclut-il. 

© 2018 Emprunt Direct - Réalisation IMVE