Nouveau repli des taux de crédit immobilier

26 juin 2019

Nouveau repli des taux de crédit immobilier

Les taux de crédit immobilier ont de nouveau légèrement reculé en juin en région Nouvelle- Aquitaine, selon les grilles transmises en cours de mois par les établissements partenaires d’Emprunt-Direct.com.

Les emprunteurs peuvent, sur nombre de maturités de prêt, bénéficier auprès des banques de taux inférieurs de l’ordre de 5 à 10 points de base à ceux constatés au cours du mois précédent.

Dans un contexte où les taux s’affaissent sur le marché obligataire, les banques ont à l’esprit de poursuivre l’acquisition d’une nouvelle clientèle via le crédit immobilier, tout en maintenant leurs marges. Les établissements présents dans la région ont donc réagi en abaissant leurs grilles avec des amplitudes de 5 points de base à 10 points de base suivant la maturité de prêt te la qualité du dossier. Ces abaissements s’avèrent être la conséquence de gestes opérés par des banques qui étaient jusqu’ici en retard du mouvement de repli observé depuis mars.

 

« La production de crédit a retrouvé un certain dynamisme au cours des derniers mois, à la faveur de baisses de taux intervenues depuis le mois de mars. Ce mouvement de repli généralisé des taux observable sur les marchés obligataires se prolonge une fois de plus ce mois-ci », souligne Alban Lacondemine, président fondateur d’Emprunt Direct.

Jusqu’ici le terme pour un éventuel relèvement était fixé à la fin de l’année. « Mais la dernière réunion du Conseil des gouverneurs a changé les anticipations. La BCE y a fait évoluer sa forward guidance, en affirmant que les taux demeureraient à leurs niveaux actuels au moins jusqu'à la fin du premier semestre 2020, alors même que le terme pour un éventuel relèvement était, avant cette réunion, fixé à la fin de l’année », poursuit-il.

Mais la BCE a été encore plus loin en évoquant quelques jours plus tard la possibilité d'un retour de sa politique d’assouplissement quantitatif. En peu de temps, le ton de la BCE a radicalement évolué. Il n’y a pas si longtemps, la politique monétaire tendait à être plus restrictive, avec, à la clé un retour des hausses de taux, à l’image de ce qu’avait fait la Fed sur quelques mois. Mais, lors de la dernière réunion, Mario Draghi a évoqué le possible retour de sa politique d’assouplissement quantitatif. Le président de la BCE a, lors du forum annuel de Sintra, prévenu que l’institution se donnerait la possibilité d’intervenir en utilisant toute la palette de ses outils monétaires si l'environnement ne s'améliorait pas et que les perspectives d'inflation restaient toujours aussi faibles. Ces anticipations maintiennent de fait une pression baissière sur les taux.

Baromètre Nouvelle-Aquitaine Juin 2019

 

© 2019 Emprunt Direct - Réalisation IMVE