Mouvements limités

02 août 2018

Mouvements limités

Les taux de crédit à l’habitat ont, tout comme en juillet, peu évolué en août, selon les premiers barèmes reçus au titre de ce mois par les établissements financiers partenaires d’Emprunt-Direct.com.

Le baromètre reste ainsi quasiment inchangé. En effet la grande majorité des partenaires bancaires a opté pour le statu quo. On notera toutefois des mouvements en repli limité, de l’ordre de 5 points de base, sur quelques maturités émanant de banques souhaitant privilégier les meilleurs dossiers, ou certains profils propres à chaque établissement.

Les taux des excellents dossiers s’avèrent être en léger recul sur les maturités supérieures à 15 ans. Ceci permet aux institutions bancaires ayant choisi d'opérer des mouvements de se montrer plus compétitives d’un point de vue commercial à l’attention de ces profils. Ces bas niveaux de taux contribuent à stimuler une production qui s’est avérée être, sur les six premiers mois de l’année, en net retrait par rapport au premier semestre 2017.

Baromètre national août 2018

« Si l’activité demeure moins importante en cette période estivale et que les délais de traitement se trouvent rallongés, les banques restent toutefois dans une optique d’acquisition clients », analyse Alban Lacondemine, président fondateur d’Emprunt Direct. « Les institutions ont adapté leurs grilles aux conditions de marché, et affichent désormais des taux proches des plus bas d’octobre 2016 », affirme-t-il.

Les établissements composent en effet avec des contraintes prudentielles et un environnement obligataire en évolution peu marquée. On rappellera en effet la dernière proposition du Haut Conseil de stabilité financière de la Banque de France visant à relever le taux du coussin de fonds propres bancaires. « Sur le front des marchés de taux, les dernières déclarations de la Banque centrale européenne ne laissent pas présager de relèvement de taux avant la seconde partie de 2019. Mais il n’est pas à exclure que l’arrêt annoncé de sa politique de quantitative easing d’ici à la fin de l’année pourrait se traduire, dans les faits, par une pression haussière sur les rendements. Pour l'heure, le contexte reste néanmoins, pour les emprunteurs, très favorable », conclut-il.

© 2018 Emprunt Direct - Réalisation IMVE