Des taux toujours stables

03 novembre 2020

Des taux toujours stables

Les taux de crédit immobilier restent stables au mois de novembre, au vu des premières grilles communiquées par les banques partenaires d’Emprunt-direct.com.

Les établissements bancaires ayant transmis leurs barèmes ne les ont toujours pas ajustés à la baisse ce mois-ci afin de capter une nouvelle clientèle, comme ils le font souvent lors du deuxième temps fort habitat lorsque les conditions de marché le permettent. La majeure partie des banques maintient une posture attentiste, avec des attitudes diverses en matière de distribution de crédit à l’habitat.

Les institutions financières sont très clairement beaucoup moins actives dans la captation de ce type de crédits, une part d’entre elles ayant, sur l’année, été particulièrement active dans la distribution de prêts garantis par l'État (PGE), ce qui a réduit de facto les enveloppes allouées aux autres segments de prêt. Une partie minoritaire des établissements est toujours présente sur le marché du crédit immobilier et est ouverte à sa distribution, mais fait toujours preuve de sélectivité. Au sein de ces banques, certaines ont maintenu, a contrario de ses consœurs, leurs objectifs en matière de crédit immobilier.

Du côté des taux, on ne remarque guère qu’un mouvement haussier marginal d’une amplitude de 5 points de base, que l’on observe sur une seule maturité.

Baromètre national – Novembre 2020

On notera que les banques avaient en juin juillet, suite au premier confinement, davantage délivré de crédits aux particuliers, comme en atteste la dernière note mensuelle de la Banque de France sur ce segment au titre du mois de septembre. Ce rebond de la production de crédit à l’habitat a été réalisé massivement hors renégociations, la stabilité des taux n’incitant plus à ces dernières. Néanmoins, l’activité constatée en matière de demande exprimée tend à laisser anticiper un futur repli de la production dans les prochains mois.

« Une partie des établissements bancaires s'est plus ou moins retirée du segment du crédit à l'habitat, suite à la survenue de la crise de la Covid, qui a mobilisé une part importante de ses ressources et de sa masse salariale. Pour la part minoritaire des établissements bancaires qui reste active sur le marché, la sélectivité reste de mise, et les délais de traitement demeurent plus importants qu'à l'accoutumée, du fait, entre autres, de la remise en place de procédures de télétravail. Ces établissements restent néanmoins opérationnels, ayant tiré les enseignements du premier confinement. », souligne Alban Lacondemine, président fondateur d’Emprunt Direct.

 

© 2020 Emprunt Direct - Réalisation IMVE