Crédit immobilier : les taux enfoncent leurs plus bas

04 mars 2019

Crédit immobilier : les taux enfoncent leurs plus bas

Les taux de crédit à l’habitat ont assez nettement reculé ce mois-ci, comme en attestent les premiers barèmes de taux transmis en ce début de mois par les établissements partenaires d’Emprunt- Direct.com. Certains organismes ont choisi d’abaisser nettement leurs grilles en ce début du premier temps fort habitat, de 5 à 25 points de base.

Les taux retrouvent voire enfoncent leurs précédents planchers de 2016. Les établissements financiers pouvaient appliquer en février des décotes au cas par cas à destination d’emprunteurs disposant d’un profil correspondant à des critères propres. Ils ont toutefois élargi en mars leur offensive commerciale à destination d’un plus large public, notamment des excellents profils. Ces décotes ont désormais été clairement intégrées dans les barèmes, les excellents dossiers bénéficiant de taux de 10 à 25 points de base inférieurs à ceux de février.

Les autres emprunteurs pouvant obtenir de conditions plus favorables sont ceux souscrivant à des prêts de maturité longue, qui ont, quel que soient leurs profils, bénéficié de taux planchers. Seuls les emprunteurs sur les durées inférieures ou égales à 20 ans disposant d’un bon ou d’un très bon dossier n’ont pas retrouvé leurs plus bas de 2016.

« La nette détente observée sur les marchés de taux depuis les dernières réunions de politique monétaire de la Federal Reserve et de la BCE a un impact positif pour l’emprunteur. Avec un discours focalisé sur le ralentissement conjoncturel, et la réduction de facto des anticipations d’inflation, un net potentiel de baisse des taux s’était reconstitué au cours dernières semaines, comme en atteste la baisse des rendements observée depuis le début de l’année sur les marchés de taux. La concrétisation de la baisse des taux de crédit à l’habitat intervient donc en début du premier temps fort habitat, qui débute traditionnellement en ce mois de mars », souligne Alban Lacondemine, président fondateur d’Emprunt Direct.

Les banques se sont adaptées à ce contexte de prix immobiliers élevés et n’hésitent plus à miser sur durées longues, notamment les prêts à 25 ans, durée sur laquelle de plus en plus d’acteurs sont présents. « Davantage de banques opèrent sur les prêts de longue durée, avec à la clé des baisses de taux sur ces maturités. La tendance à l’allongement de la durée moyenne d’emprunt que l’on a constaté en 2018 devrait donc se prolonger », prédit-t-il.

© 2019 Emprunt Direct - Réalisation IMVE