Un début d'année sans grand mouvement

04 janvier 2016

Un début d'année sans grand mouvement

Les taux de crédit immobilier ont peu évolué en janvier, selon les premiers barèmes communiqués par les établissements bancaires partenaires d’Emprunt Direct.

Les banques n’ont pas opéré de mouvements significatifs dans leurs grilles par rapport à décembre, un fait plutôt habituel avant l’établissement de leur stratégie commerciale pour l’année 2016. La fixation par les établissements bancaires des objectifs de production de crédit immobilier intervient en effet avant le commencement du premier temps fort de l’année immobilière, qui débute en mars.

Les banques ont, sur nombre de durées, opéré des mouvements de baisse peu significatifs, de l’ordre de 5 points de base. Il n’y a guère que les emprunteurs souhaitant emprunter sur 30 ans qui obtiennent des taux significativement moindres que ceux de décembre, avec notamment un repli de 10 points de base pour ceux disposant d’un très bon dossier, et même de 20 points de base pour ceux disposant d’un bon dossier. 

«L’année 2016 ne devrait pas être une réplique de 2015 en termes d’orientation des taux. Les incertitudes macroéconomiques, ainsi que celles liées aux anticipations de politique monétaire par les marchés, ne permettent d’exclure aucun scénario pour l’année qui débute en matière de hausse ou de baisse des taux. Quelle que soit leur orientation, les taux devraient malgré tout rester à des niveaux bas, au regard de leur moyenne historique» déclare Alban Lacondemine, président d’Emprunt Direct.

L’année à venir devrait en outre être marquée par une moindre proportion des rachats de crédit. «La baisse des taux observée début 2015 avait dopé la part des rachats de crédit, qui avait atteint, certains mois, jusqu’à 50% des nouveaux dossiers. La proportion des rachats de crédit dans les nouveaux dossiers avait toutefois décru dans la seconde partie de l’année 2015. Le potentiel de baisse des taux étant plus limité, leur part dans le nombre de nouveaux dossiers devrait être moindre» indique Alban Lacondemine.

2016 sera marquée par la réforme du prêt à taux zéro, qui sera plutôt sensible pour les ménages achetant dans le neuf. Dans l’ancien, cette réforme, du fait des conditions de travaux imposées pour l’obtention d’un tel prêt, ne devrait avoir qu’un faible impact. 

© 2018 Emprunt Direct - Réalisation IMVE