Pas d'évolution pour les taux en Auvergne-Rhône-Alpes

30 novembre 2017

Pas d'évolution pour les taux en Auvergne-Rhône-Alpes

Pas d’évolution pour les taux en Auvergne-Rhône-Alpes La situation n’évolue guère, d’un mois sur l’autre, en région Auvergne-Rhône-Alpes, au regard du baromètre issu des grilles transmises par les établissements financiers partenaires d’Emprunt-Direct.com.

Les taux de crédit immobilier sont, en effet, restés stables par rapport à ceux constatés en octobre, si l’on excepte les baisses de l’ordre de 5 points de base constatées sur les excellents et très bons dossiers.

Ces baisses sont concentrées sur les profils les plus qualitatifs, comme les excellents ou très bons dossiers. L’amplitude de ces baisses, de l’ordre de 5 points de base, montre toutefois la prudence des établissements qui ne souhaitent pas, avant la fin de l’année  en  cours, modifier en profondeur leurs grilles de taux.

Après un mouvement haussier en début d’année, on constate, sur les six derniers mois, des évolutions mineures des taux. Les seules variations concernent les excellents dossiers ou des profils qualitatifs correspondant à des critères propres à chaque établissement (ménages jeunes, fonctionnaires, etc…). Sur ce type de dossiers, on peut constater depuis le printemps, des baisses de taux marquées émanant de certains établissements.

Au mois de novembre, un emprunteur sur 10 ans disposant d’un excellent dossier peut, par exemple, obtenir un taux de 0.80% contre 0.95% six mois auparavant. Pour celui-ci, considérant un prêt de 200.000€, la diminution de 15 points de base se traduit par une baisse de 13€ de la mensualité (1 748€ par mois en novembre contre 1 735€ en mai).

« Les taux restent stables, dans un contexte de stabilisation des marchés obligataires.  La Banque centrale européenne a, lors de sa dernière réunion du Conseil des gouverneurs, fait part d’une diminution, dès janvier, de ses rachats d’actifs sur les marchés de taux, ce qui n’a, pour l’heure, pas provoqué de tension de ces derniers. L’impact de cette mesure, par nature plutôt haussière sur les marchés de taux, pourrait, en effet, être très graduel et long », souligne Alban Lacondemine, président d’Emprunt Direct.

© 2018 Emprunt Direct - Réalisation IMVE