09 novembre 2012

Nouveau statu quo pour la BCE

La Banque Centrale européenne a laissé ses principaux taux d'intérêt inchangés, au terme de la réunion de son conseil des gouverneurs.

La Banque Centrale européenne a laissé ses principaux taux d'intérêt inchangés, au terme de la réunion de son conseil des gouverneurs. Le taux d’intérêt des opérations principales de refinancement ainsi que ceux de la facilité de prêt marginal et de la facilité de dépôt restent respectivement à 0,75 %, 1,50 % et 0%.

Ce statu quo était largement anticipé, une baisse des taux étant exclue du fait du niveau de l’inflation en zone euro, supérieure à l’objectif moyen terme de la zone euro, et d’une hausse de ces derniers étant également écartée, en raison de l’anémie de la croissance européenne. Dans ces conditions, les conditions pour la modification du biais neutre actuellement adopté par la BCE ne paraissent pas remplies. Selon l’institution, l'inflation dans la zone euro devrait en effet rester au-dessus de l'objectif moyen terme des 2% jusqu'à la fin de l'année et tomber en-dessous en 2013.

Le patron de la BCE a en outre indiqué que son institution était toujours disposée à lancer le programme OMT de rachat de titres de dette des Etats en difficulté, si jamais une demande officielle d'aide était formulée. Cette possibilité, annoncée début septembre, avait contribué à calmer les inquiétudes sur le marché de la dette périphérique, et avait en contrepartie stoppé la baisse des taux longs des dettes françaises et allemandes. Depuis, les taux de l’OAT stagnent autour de 2.20%.

Sur le marché du crédit immobilier, ceci s’est traduit par une décélération de la baisse des taux en octobre, laquelle a toutefois repris un peu vigueur en novembre. Disposant de moins de marge de manoeuvre qu’en pleine période de baisse des taux longs, les banques ont malgré tout abaissé leurs barèmes de crédit immobilier, dans l’optique de conquérir une nouvelle clientèle et de réaliser leurs objectifs commerciaux. Toutefois, les banques soucieuses de maintenir leur ratio de Bâle 3 concentrent leurs objectifs et se montrent toujours aussi exigeantes sur le profil financier des acquéreurs.

© 2018 Emprunt Direct - Réalisation IMVE