Les taux de crédit immobilier de nouveau orientés à la hausse

03 avril 2017

Les taux de crédit immobilier de nouveau orientés à la hausse

Après deux mois de stabilisation, les premiers barèmes transmis au titre du mois d’avril par les établissements financiers partenaires d’Emprunt-Direct.com s’avèrent être en assez nette augmentation.  

Tous les réseaux bancaires ayant déjà transmis leurs barèmes pour ce mois d'avril ont communiqué des grilles rehaussées, provoquant ainsi une nette hausse de notre baromètre général.

Malgré une stabilité des taux sur les marchés obligataires, on constate une progression des taux de crédit immobilier. Ces hausses, qui vont de 5 à 15 points de base, sont observables sur l’ensemble des maturités de prêt, et s’appliquent à tous les dossiers, quelle que soit la qualité de ceux-ci. 

Ces hausses ont un réel impact sur les mensualités. Pour un emprunteur contractant un prêt de 200.000 euros sur 20 ans et disposant d'un très bon dossier, la hausse de 15 points de base applicable se traduit par une augmentation de la mensualité de l’ordre de 14 euros (974 euros en avril 2017 contre 960 euros en mars 2017), et représente, au total, une hausse du coût du crédit de 3 316 euros.

« Les banques ont fait face en début d’année à une forte demande. Cet afflux de dossiers a permis aux établissements d’éviter de procéder à des actions commerciales d’ampleur qui se seraient de facto traduites par des efforts sur les taux » indique Alban Lacondemine, président d’Emprunt Direct.

« Le récent avertissement du Haut Conseil de stabilité financière a semble-t-il porté ses fruits. Les banques ont en effet choisi, pour une large part, de conforter ce mois-ci leurs marges en relevant leurs taux dans un contexte de moindre tension sur le front du marché obligataire. Dans cette situation de solides flux entrants, les banques n’ont, pour ainsi dire, aucun intérêt à appliquer des baisses de taux qui viendraient fragiliser leur structure de marges. Le contexte global sur le marché monétaire conduit par ailleurs les banques à la prudence, la BCE commençant ce mois-ci à diminuer ses rachats d’actifs sur les marchés, et notamment sur le marché secondaire de la dette » affirme-t-il. 

© 2018 Emprunt Direct - Réalisation IMVE