La BCE reste attentiste

07 septembre 2017

La BCE reste attentiste

La Banque Centrale Européenne n’a pas annoncé, au terme de la réunion de son conseil des gouverneurs, d’évolution de sa politique monétaire. Ses taux directeurs sont restés inchangés, avec un taux d’intérêt des opérations principales de refinancement demeurant à 0% et un taux de la facilité de prêt marginal à 0,25%. Le taux de la facilité de dépôt est, lui, toujours négatif, à -0,40%. Selon l’institution, les taux resteront à leur niveau actuel pendant une période prolongée, et ce bien après l'horizon de ses achats nets d'actifs. 

Le président de la BCE n’a, en outre, pas annoncé de modification de son programme d’assouplissement quantitatif. Le montant des rachats d’actifs reste donc fixé à 60 milliards d’euros mensuels, Mario Draghi ayant, lors de sa conférence de presse, indiqué que la taille et la durée de ce programme avaient été évoquées par le Conseil des gouverneurs. Cette absence de décision semble confirmer que l’institution européenne souhaite laisser son homologue américaine - la Fed - agir en premier, dans un contexte d’incertitudes sur une hausse des taux d’ici à la fin de l’année aux Etats- Unis. 

Concernant le timing d’une décision de modification du rythme des rachats, Mario Draghi a répété que l'automne constituerait la période pendant laquelle ces décisions seraient prises. Selon toute vraisemblance, et si aucun évènement majeur n’intervient d’ici à la prochaine réunion du Conseil, des décisions concernant ce programme devraient probablement être prises en octobre, même si la prudence oblige le président de la banque centrale à ne pas spécifier une date.

Mario Draghi a en outre fait part de sa large insatisfaction sur l’inflation, qui demeure bien en deçà de l’objectif des 2%. La BCE s’est toutefois de nouveau montrée confiante dans le fait que celle-ci convergera finalement vers cet objectif. Sur le front des marchés obligataires, cette absence de décision de la BCE est de nature à peser sur les taux. Ceci pourrait ainsi permettre aux établissements souhaitant stimuler leur production de procéder à des baisses, dans le courant du deuxième temps fort de l’année immobilière. 

© 2018 Emprunt Direct - Réalisation IMVE