La BCE remonte ses taux

07 avril 2011

La BCE remonte ses taux

Jean Claude Trichet et ses pairs sont passés à l’acte. La Banque Centrale Européenne a en effet remonté ses taux directeurs, après deux ans sans le moindre mouvement.

Jean Claude Trichet et ses pairs sont passés à l’acte. La Banque Centrale Européenne a en effet remonté ses taux directeurs, après deux ans sans le moindre mouvement. Il faut dire que le principal indicateur scruté par la BCE, à savoir le taux d’inflation en zone euro, s’inscrit bien au-delà du niveau des 2 %, qui constitue l’objectif moyen terme de la BCE: elle a donc décidé d’agir en rendant sa politique moins accommodante.

Mais ni cette évolution du taux directeur, ni le discours de Jean-Claude Trichet n’ont d’impact sur les marchés obligataires et interbancaires. L’annonce le mois dernier d’une possible hausse des taux lors de la réunion d’avril avait été immédiatement intégrée par les opérateurs financiers. Ici, le président de la BCE a rappelé que cette hausse des taux ne serait pas nécessairement suivie par d’autres hausses des taux, ce qui a contribué à rassurer les marchés.

Cette décision intervient néanmoins dans un contexte tendu en zone euro. Alors même que la Banque Centrale Européenne annonçait sa décision d'augmenter ses taux, le gouvernement portugais annonçait qu'il allait déposer dans la journée une demande d’aide formelle. Parallèlement au mouvement de la BCE, la situation sur le front de la dette dans le pays a, comme dans l’Irlande et la Grèce il y a quelques mois, un impact direct sur le marché obligataire, avec la remontée des taux de l’OAT 10 ans et du Bund.

C’est ce dernier phénomène qui a poussé les banques à relever leurs barèmes de crédit immobilier. Pour l'heure, les dernières évolutions sur les marchés obligataires laissent à penser que les banques pourraient poursuivre la hausse de leurs grilles dans les prochaines semaines, à un rythme toutefois plus modéré.

© 2018 Emprunt Direct - Réalisation IMVE