08 février 2013

La BCE n’a pas modifié sa politique monétaire

Comme anticipé, la Banque Centrale Européenne n’a pas modifié sa politique monétaire en zone euro. Les
taux directeurs sont ainsi restés inchangés, avec un taux d’intérêt des opérations principales de
refinancement qui reste à 0,75%.

Comme anticipé, la Banque Centrale Européenne n’a pas modifié sa politique monétaire en zone euro. Les
taux directeurs sont ainsi restés inchangés, avec un taux d’intérêt des opérations principales de
refinancement qui reste à 0,75%. Mario Draghi a notamment justifié sa décision par le fait que les risques
de perspectives d'évolution des prix restaient perçus comme équilibrés sur le moyen terme.

Néanmoins, l’institution a toutefois relevé que des risques haussiers restaient présents, notamment liés à
une hausse des prix administrés et à celle des impôts indirects. Dans le même temps, elle a également
noté que la conjoncture anémique et les évolutions des changes allaient dans le sens contraire. Ce qui
conduit le banquier central à penser que le rythme sous-jacent de l'expansion monétaire reste contenu,
avec un taux d’inflation qui devrait passer sous les 2% dans les prochains mois.

Cette absence de pression inflationniste pèse bien sûr sur le biais de la politique monétaire, qui pour l’heure
reste accommodante. Elle devrait le demeurer le temps que l’activité redémarre en zone euro. Et sur ce
point, Mario Draghi s’est montré relativement confiant, indiquant que la conjoncture devrait s’améliorer
graduellement en cours d’année, à la faveur des moindres tensions sur le marché obligataire, et le retour de
la demande globale.

Sur le marché du crédit immobilier, cette absence de mouvement des taux directeurs de la BCE devrait se
traduire par une certaine atonie des taux révisables, lesquels sont fortement dépendants de l’évolution des
taux courts. Du côté des taux fixes, la hausse relative des taux de l’OAT 10 ans depuis le début de l’année
a conduit à ralentir le rythme de la baisse des taux de crédit immobiliers constaté ces derniers mois. Depuis
la fin 2012, les taux longs ont en effet repris 30 points de base, conséquence des doutes politiques

© 2018 Emprunt Direct - Réalisation IMVE