Ile-de-France : la baisse des taux se prolonge en octobre

20 octobre 2016

Ile-de-France : la baisse des taux se prolonge en octobre

Après un mois de septembre marqué par de nouvelles baisses de taux de crédit immobilier, les taux ont de nouveau légèrement baissé en octobre en Ile-de-France, selon les barèmes communiqués au cours de ce mois par les établissements financiers partenaires d’Emprunt Direct. 

Cette baisse des taux de crédit immobilier en région Ile-de-France s’avère toutefois un peu moins marquée qu’en septembre. Les banques ont, le mois dernier, procédé à un réaménagement complet de leurs grilles, des replis marqués, et assez homogènes sur l’ensemble de leurs barèmes. Ce mois-ci, les baisses les plus importantes ont seulement été appliquées à certains types de dossiers. 

Les baisses très éparses constatées ce mois-ci n’ont été, pour les excellents et les très bons dossiers, que de 5 points de base. Les seules baisses de 10 points de base n’ont été constatées que sur les bons dossiers.

L’emprunteur qui dispose d’un excellent dossier pourra ainsi prétendre à un taux de 1.20% sur 20 ans. Quant à celui disposant d’un bon dossier, il pourra prétendre, sur 15 ans, à un taux de 1.15%, contre 1.25% en septembre. De la même façon, il pourra bénéficier d’un taux de 1.70% sur 25 ans, contre 1.80% il y a un mois.

Cette baisse des taux appliquée dans la région n’est pas spécifique à l’Ile-de-France, des replis comparables ayant été appliqués dans les autres régions de France. On notera ainsi que les niveaux de taux en Ile-de-France sont proches de ceux constatés dans la moyenne des 13 grandes régions, et sont même plus attractifs que cette dernière si l’on dispose d’un bon dossier.

«Après un mois de septembre marqué par une importante baisse des taux, l’Ile-de-France a connu un mois d’octobre plus calme, avec des baisses plus éparses» affirme Alban Lacondemine, président d’Emprunt Direct. « Au vu des derniers mouvement observés sur les marchés de taux, la fin du deuxième temps fort habitat pourrait être marquée, chez les établissements ayant atteint leurs objectifs, par une stabilisation, voire une légère hausse de leurs barèmes, dans un contexte de moindre pression concurrentielle » a-t-il indiqué. 

© 2018 Emprunt Direct - Réalisation IMVE