Crédit immobilier : de moindres baisses en novembre

02 novembre 2016

Crédit immobilier : de moindres baisses en novembre

Les premiers barèmes transmis au titre du mois de novembre par les établissements bancaires partenaires d’Emprunt Direct laissent transparaît de nouvelles baisses, mais d’une ampleur bien plus mesurée qu’il y a quelques semaines. Certaines banques n’ont par ailleurs pas fait évoluer leurs grilles d’un mois sur l’autre. 

Au final, les baisses vont de 5 à 10 points de base suivant les durées, même si elles ne sont observées que chez certains profils d’emprunteur. Les meilleurs dossiers bénéficient en effet de taux quasiment identiques à ceux transmis au titre du mois d’octobre, si l’on excepte une baisse de 5 points de base pour les ménages empruntant sur 10 ans. Cette quasi-stabilité pour les meilleurs dossiers n’avait pas été observée depuis un certain nombre de mois chez ce profil d’emprunteur.

Les baisses ont surtout été observées sur les autres catégories d’emprunteur. Ceux disposant d’un bon voire d’un très bon dossier peuvent ainsi obtenir des taux en repli de 5 à 10 points de base par rapport à ceux d’octobre, sur les maturités de prêts allant de 10 à 20 ans. Un emprunteur disposant d’un très bon dossier sur 10 ans peut par exemple bénéficier d’un taux de 0.75%, en baisse de 10 points de base par rapport à celui affiché dans le courant du mois d’octobre. 

« Les banques prolongent, en cette fin de deuxième temps fort de l’année immobilière, un mouvement de baisse des taux de crédit immobilier qui s’était amplifié à la fin de l’été. Mais le ralliement progressif par un certain nombre d’établissements de leurs objectifs annuels tend à amoindrir les baisses, dans un contexte macroéconomique qui tend à évoluer» analyse Alban Lacondemine, président d'Emprunt Direct.

« Le contexte sur les marchés de taux a nettement évolué ces dernières semaines, au fil de chiffres positifs en termes de croissance et d’activité. Les rendements commencent ainsi à remonter, de l’ordre de 20 à 30 points de base, sans que ceci n’ait pour l’heure été répercuté sur le segment du crédit immobilier. Mais il y a désormais fort à parier que certaines banques ayant atteint ou dépassé leurs objectifs en termes de production pourraient prochainement stabiliser, voire rehausser leurs grilles. Ceci contribue à renforcer notre conviction que les taux de crédit immobilier pourraient, dans les prochaines semaines, se stabiliser, voire remonter sur des maturités de prêts et qualités de dossiers précises » note-t-il. 

© 2018 Emprunt Direct - Réalisation IMVE