Baisse des taux en octobre, uniquement pour les excellents profils

05 octobre 2015

Baisse des taux en octobre, uniquement pour les excellents profils

Après plusieurs mois de hausse, les taux de crédit immobilier ont ce mois-ci amorcé une tendance à la stabilisation, selon les premières grilles transmises par les établissements bancaires partenaires d’Emprunt Direct.  

Mais on nuancera ce mouvement en précisant que certains dossiers de qualité supérieure parviennent à bénéficier de baisses de taux.

Cette stabilisation est la conséquence directe d’une moindre concurrence en matière d’acquisition clients, du fait d'objectifs annuels déjà largement atteints pour la plupart des établissements: la baisse des rendements observée depuis quelques semaines sur les marchés de taux n’a eu aucun impact sur les grilles et n’a pas été répercutée par les banques, qui préfèrent conforter leurs marges.

Les évolutions appliquées par les établissements ne sont toutefois pas homogènes et cachent des mouvements épars. Mais une tendance lourde demeure : l'augmentation sensible des écarts entre excellents et bons dossiers, qui n'ont jamais été aussi importants cette année. 

«Les établissements privilégient les meilleurs dossiers, pour lesquels elles appliquent des grilles spécialement conçues pour des profils ‘super premium’. Cette création d'une nouvelle catégorie de dossiers chez certains acteurs souligne la volonté plus que jamais affirmée de sélectivité dans l'acquisition clients» souligne Alban Lacondemine, président d’Emprunt Direct.

«La stabilisation, dans un contexte ponctuel de baisse des rendements sur les marchés de taux, est une manière pour les banques de préserver leurs marges en cette fin d'année, tout en concentrant leurs efforts sur les dossiers les plus qualitatifs. Il n'est toutefois pas à exclure que certains établissements puissent préparer l'année 2016 en baissant plus largement leurs taux durant les derniers mois de l'année. On remarque une résorption progressive de l'encours de dossiers en retard que les établissements avaient accumulé au cours du premier semestre et de l'été. De la même façon, on observe une baisse graduelle de la part des rachats de crédit» indique-t-il. 

 

© 2018 Emprunt Direct - Réalisation IMVE